1706 Views |  2

Je ne suis pas Superwoman : Ludnie Désiré

Ludnie Désiré est une jeune femme bien occupée : mère d’une adorable fillette de 7 ans et formatrice à temps plein dans une grosse boîte corporative, elle partage son temps entre ses obligations et ses multiples passions. Découvrons ensemble son monde intérieur! 

Lorsque ta journée semble prise dans un maelstrom, comment gardes-tu ton focus ou ton calme?

En général, je suis capable de bien gérer mon stress. Si je me sens dépassée ou prise dans un étau, j’aime me déconnecter mentalement que ce soit pour 15 minutes ou 1 heure, je tente de penser à des choses qui me distraient : par exemple, me rappeler d’une anecdote de ma fille, lire un bon livre, un roman à l’eau-de-rose ou en écoutant de la musique.

En quoi consiste ton monde idéal?

Dans mon monde parfait, il n’y a pas de vaisselle, pas d’horaire, une maison au bord de la mer avec une pièce remplie de livres pour moi et de jouets pour ma Rose.

Décris-nous une journée typique pour toi?

Il n’y a pas de journée typique pour moi. Je vis un peu dans une tornade qui commence dès mon réveil : je prépare ma fille pour l’amener à l’école, puis je me rends au travail où je fais de la formation pour une institution bancaire. Parfois, ma soirée se termine dans un 5 à 7, dans une réunion, un événement média ou à la table de la cuisine avec mon ordi et les devoirs de ma fille. Disons que je ne m’arrête que quand je dors ou quand je suis en vacances.

Ludnie Désiré

Ludnie Désiré

Ludnie Désiré

Ludnie Désiré

As-tu l’impression d’en faire trop ou pas assez?

Je dirais parfois que je n’en fais pas assez, dans le sens où je sais que je n’ai pas atteint mon plein potentiel. Il y a tellement de projets que j’aimerais entreprendre et de choses que je voudrais réaliser que je ne sais plus par quoi commencer. J’aime les collaborations et j’essaie souvent de donner mon temps un peu partout.

D’autres fois, je trouve que j’en fais trop, surtout lorsque je suis débordée autant à la maison qu’au boulot et pour le magazine. J’adore supporter les gens qui comme moi essaient de courir la route du rêve. Ainsi, j’ai tendance à me sur-engager, tellement que mon sommeil en souffre. Également, en tant que mère célibataire, je dois prendre en considération l’impact que mon train de vie a sur ma fille.

 À la fin de la journée, quel est ton but ultime?

Mon but ultime est de positivement impacter le monde autour de moi. C’est un réel plaisir de recevoir des compliments sur les articles que j’écris ou de savoir que ma présence a été bénéfique pour quelqu’un. J’ai l’impression d’avoir fait ma part pour changer le monde.

On vit dans un monde individualiste rempli de jugement et de préjugés et j’espère que le contact que j’ai avec les gens que je rencontre et les amitiés que j’entretiens rappellent à tous qu’il existe encore du bon dans notre humanité, car il est tellement facile de s’endurcir et de devenir insensible au sort des autres.

Ma mère m’a toujours dit qu’il était important de « rendre le bien » partout où l’on passe. Donc, je m’applique à respecter ce principe et de donner ce même exemple à ma fille.

La vie va tellement mieux quand tu as un bon rapport avec les gens.

Vous pouvez lire les articles de Ludnie sur LE MIX MAG.

Facebook: Dinny Desire

Twitter: @dinnydesire

Instagram: @dinnydesire01

Photo: Michael Cardillo

Studio : Studio Photo Plan A

Maquillage : Ariane Maquilleuse

Styliste  : Fabienne Mital

Coiffure  : Dedra Ballantyne

Robe manches courtes et t-shirt : Hankerchief Couture