1037 Views |  1

Aimer d’amour, il fait Sibo!

Connaissez-vous Sibo Leblanc? A.K.A. Sylvain Leblanc, le surnom « Sibo » lui a été donné par ses amis proches. Influencé par son père qui lui a dit avant de mourir:  » Il y a toujours du beau à voir, dans toutes les situations,  et surtout face à l’adversité. Il faut juste regarder », l’artiste/entrepreneur voit la vie du bon côté.  Ce surnom lui est donc resté.

J’ai été surprise  de voir à quel point ce jeune homme semble simple, terre à terre et centré, considérant le fait que de sa naissance à l’âge de 10 mois, il ait été placé dans diverses familles d’accueil, pour   finalement, être adopté par Sylvie et Yvan.

Né d’un père haïtien et d’une mère québécoise, Sylvain est fier de ses origines. Il ne se limite pas  à un genre de musique. Il ne se met pas de barrières. Il créé selon ses goûts, ses préférences, ses influences; advienne que pourra!

Sibo Leblanc

Justement, quelles sont ses inspirations musicales? Son père l’a introduit aux grands de ce monde: James Brown, Boule Noire (Georges Thurston), Stevie Wonder et j’en passe.  Ayant été grandement influencé par Boule Noire, décédé en 2007, il souhaite lui rendre hommage avec la sortie de son  premier single Aimer d’amour , un cover de la chanson phare, en collaboration avec Meryem Saci.

Doté d’une grande expérience en show business, il connaît les rouages, les coulisses et toute la machine qui fait fonctionner cette sphère de la vie d’artiste. Un grand nombre d’artistes ne sont pas doués ou concentrés sur le côté business, mais Sibo Leblanc a un bon bagage d’expériences qui va faciliter sa transition à l’avant de la scène.

D’où lui vient cette expérience? Ayant grandi en Estrie, Sylvain était choriste pour un groupe R&B/soul, a travaillé dans l’événementiel, a fait de la gestion d’artistes, a géré la sphère marketing, s’est occupé de la promotion et bien d’autres choses. Après avoir rempli tous ces rôles, il s’est rendu compte qu’il manquait toujours quelque chose: sa réalisation personnelle.

Son voyage au Congo l’été dernier a été l’élément déclencheur. Ce séjour a remis les choses en perspective. Il a même été prévenu:  »Tu vas voir, tu vas revenir transformé de ton voyage! » Il se disait  »Ok, là, ça va! » Effectivement, le fait d’avoir vu sur place l’extrême pauvreté dans laquelle certaines personnes vivent, et en étant exposé à l’extrême richesse dans laquelle d’autres baignent, l’ont grandement marqué. Il a également été influencé par sa rencontre avec celui qu’on appelle le Métis Noir, le musicien Fabregas.  Le voyant travailler dur à chaque jour, sur son art,  Sylvain a réalisé qu’il pouvait faire la même chose, pour réaliser ses rêves.  » Je sais danser, je sais chanter, j’ai le groove, je connais le beat alors let’s go, let’s do it! » Qui pourrait mieux  gérer sa carrière d’artiste? Ignorant ses doutes, il a misé sur lui-même!  À l’âge de 35 ans, il est prêt à se lancer à l’avant de la scène. Il était temps de se dédier corps et âme à son art!

Sibo Leblanc

Depuis son retour, il est en studio et prépare la sortie de son premier EP et travaille à ses compositions. Son but? Produire des succès radio, être entendu et faire danser les gens.

Qu’est-ce qui le motive à se lever chaque matin? La possibilité de s’améliorer, avoir la chance de recommencer et de faire les choses différemment pour continuer à avancer et progresser. Il souhaite amener sa touche personnelle en transmettant un message positif à travers sa musique.  Prenant James Brown comme exemple, il veut aussi se faire entendre, défoncer des porter, briser les barrières. « Il y a beaucoup de talent au Québec, mais il est étouffé ».

Sa foi lui donne le courage de se battre pour l’atteinte de ses objectifs.  Sa foi en une force suprême, en lui-même en son entourage, le garde centré et confiant. L’industrie de la musique étant en constante évolution, il faut savoir s’adapter tout en restant soi-même. Avec tous les enjeux et le lot de stress que le monde des affaires et le show business peuvent amener, il est primordial d’avoir les reins solides!

Sibo Leblanc

Sylvain visualise la réussite ainsi: sa famille, heureuse et épanouie. Savoir qu’il subvient aux besoins de sa famille lui apporte une grande joie et une paix intérieure.

Projets futurs? Le reste de l’année sera bien chargé pour notre cher musicien. Le lancement du vidéo arrive sous peu, ensuite débutera la tournée provinciale à travers les villes du Québec. L’EP quant à lui sera en vente vers la fin de l’année.

Bon succès, et n’oubliez pas de télécharger le single au www.siboleblanc.com/ !

Suivez Sibo Leblanc sur Facebook , Twitter, Instagram

 

Sibo Leblanc (avec boule noire)