1668 Views |  1

13 hommes de Noël présente… Dazl St-Louis

Irvin « Dazl » St-Louis partage au quotidien sa joie de vivre à travers son énergie et son sourire. Âgé de 40 ans, il ne reste pas en place et enfile de multiples chapeaux, tel que celui d’entraîneur, de père, de chorégraphe et plus encore. Je vous laisse le découvrir…

Tu prônes l’exercice à travers le mouvement, d’où t’es venu cette idée?

L’exercice à travers le mouvement est pour moi primordial… C’est un concept qui me suit depuis mes débuts en tant que danseur depuis maintenant presque 30 ans! Je suis incapable de m’entraîner sans inclure intégralement tous les membres de mon corps et le mouvement, lui, catalyse cette philosophie. Le corps est un et tous gestes ou mouvements sont reliés l’un à  l’autre.

En plus de ton travail actuel, quelles sont tes autres activités?

Je suis un danseur dans l’âme. J’ai une profession de tous les jours aussi où je travaille pour la Ville de Montréal et je suis père monoparental de 5 enfants.

Irvin "Dazl" St-Louis

Que dis-tu à tes clients qui se sentent sur le point d’abandonner leur cheminement de remise en forme?

Je dis à mes clients de se rappeler la raison pour laquelle ils ont commencé. Et si abandonner était le résultat qu’il souhaitait, hé bien ils ont réussi! Je soulève donc le succès de l’abandon ou de la persévérance. Je suis là pour être la clé pour ouvrir la porte, c’est donc à eux de la traverser.

Quelle réalisation as-tu lorsque tu te retrouves avec tes clients?

Ma seule réalisation lorsque je me retrouve avec mes clients, c’est le fait que je puisse changer une vie indéfiniment. C’est ma plus grande source de motivation! Chaque âme que je touche me sensibilise et me rend plus humain.

Quel est ton souhait pour Noël?

Mon souhait pour Noël est que cette fête soit réellement célébrée pour ce qu’elle représente!

Pour plus de détails sur l’univers Bartendaz, contactez l’équipe à l’adresse suivante: rgmt.info@gmail.com

Instagram: regimentbartendazcanada
Facebook: Regiment PSEM/Bartendaz Canada

Crédit photo: Michael Cardillo